Rencontre avec Marie-Colombe de Montgolfier, chef de projet dédié au pilotage des relations sociales

Avec la mise en place des élections CSE, le dialogue social est devenu essentiel dans le bon fonctionnement des relations avec les instances représentatives du personnel. Au-delà des obligations légales, favoriser le dialogue social est un enjeu majeur pour les directions des relations sociales et des ressources humaines.

Reconnu pour son expertise dans le domaine du vote et dans la continuité de l’accompagnement pour l’organisation des élections professionnelles, Voxaly met à disposition de ses clients des outils qui permettent d’animer la relation avec les élus tout au long de leur mandat.

 

Derrière chaque outil, des collaborateurs assurent leur bon fonctionnement à chaque étape, tout en accompagnant les clients pour répondre à leurs besoins spécifiques. Marie-Colombe de Montgolfier se confie sur son rôle de chef de projet.

Quel est votre rôle dans la mise en place des outils de pilotage des relations sociales ?

Après les élections CSE, les entreprises peuvent faire appel à Voxaly pour gérer la relation avec leurs élus via plusieurs outils destinés à favoriser et simplifier l’animation du dialogue social. On peut citer notamment notre outil de suivi des heures de délégation, l’accès à la Base de Données Economiques et Sociales (BDES), le module « Réclamation » ou encore notre outil de vote en réunion CSE. Ces outils, tous accessibles en mode SaaS, sont applicables au plus grand nombre.

Zoom sur le suivi des heures de délégation et la BDES

En tant que chef de projet, je suis chargée de paramétrer les outils. A noter que certains peuvent être directement accessibles en un point d’entrée unique, comme le suivi des heures de délégation qui peut être associé à la BDES. Pour ces 2 outils spécifiques, une phase de formation, d’environ 2 heures, est ensuite dispensée auprès des administrateurs (hors élus). Dans un second temps, ce sont les responsables relations sociales ou les DRH qui formeront leurs propres élus à l’utilisation des outils sélectionnés.

Une fois les outils paramétrés et la formation effectuée, nous sommes dans l’accompagnement et le suivi fonctionnel et technique des outils pour que les utilisateurs, qui sont nos interlocuteurs privilégiés, puissent descendre les informations le plus clairement possible aux élus.

Quelles sont vos principales responsabilités au poste de chef de projet dédié aux outils de pilotage des relations sociales ?

Outre le fait de mettre en place les outils de pilotage des relations sociales, je fais l’interface entre le client et les équipes internes. Les outils étant évolutifs, en fonction des demandes des clients, mon rôle est également de remonter ces demandes afin de les intégrer dans une roadmap interne. C’est un rôle assez transverse, qui est à la fois relationnel vis-à-vis du client et structurant en interne pour faire évoluer nos différents modules.

Depuis octobre 2020, avec mon équipe, nous avons réorganisé un maximum le process interne pour que nos outils restent applicables à tous nos clients, tout en embarquant le plus d’évolutions possibles.

Avez-vous une anecdote à partager en lien avec la mise en place de ces outils ?

Ces outils constituent un réel atout dans la gestion des relations sociales au sein des entreprises.

Le module « réclamation » a été conçu grâce à des retours d’expérience de nos clients. Nous avons ainsi la volonté d’être constamment dans une optique d’évolution, en concertation avec nos clients.

Étant la première chef de projet dédiée à la gestion des relations sociales et avec mon expérience au sein de l’entreprise, notamment en tant que chef de projet vote, dans le cadre des élections professionnelles, j’ai l’avantage de pouvoir remonter les informations auprès de la direction et d’être crédible pour faire évoluer nos modules, notamment grâce aux remontées précieuses de nos clients.

L’aide au pilotage des relations sociales via nos outils dédiés permet de faire faire vivre durablement le lien avec le client entre deux élections CSE

Marie-Colombe de Montgolfier, chef de projet

Pouvez-vous nous parler de votre parcours professionnel ?

J’ai fait une école de commerce avant de me spécialiser dans le domaine des relations sociales. Puis, j’ai travaillé chez Kalidea, une entreprise parisienne qui propose des prestations aux salariés du CSE. Je m’occupais de la cellule voyages et vacances et j’étais chargée de trouver les partenaires recensés sur le site internet, qui sont proposés aux élus et aux entreprises adhérentes, pour bénéficier d’offres préférentielles.

J’ai quitté Paris pour revenir en région nantaise où j’ai intégré, quelques mois plus tard, Voxaly en 2016. J’ai d’abord été chef de projet dédiée au vote, avant de devenir, en juin 2020, chef de projet dédiée aux outils de pilotage des relations sociales.

Sur ce poste, contrairement au vote qui se déroule sur une période rythmée par un calendrier précis, la relation client se joue moins en flux tendu. Les projets liés au pilotage des relations sociales me permettent de nouer des partenariats sur le long terme avec les clients, une durée souvent équivalente à celle du mandat du CSE. C’est un poste où il faut être réactif et attentif. Nous avons la confiance de nos clients, ce qui constitue un gros atout.

Réforme des IRP de la fonction publique : quels changements ?

Dans le cadre de la transformation de la fonction publique, un décret en lien avec la loi du 6 août 2019 a été publié au JO le 20 novembre 2020.

L’objectif : offrir une gestion plus simple et plus souple des Instances Représentatives du Personnel (IRP). La majeure partie des dispositions relatives à la création des Comités Sociaux dans les administrations et les établissements publics de l’État entrera en vigueur en décembre 2022, à l’issue des prochaines élections professionnelles.

Entre réorganisation des Commissions Administratives Paritaires (CAP), et création des Comités Sociaux, quels seront les principaux changements suite à cette réforme des instances de dialogue social dans la fonction publique ?

Evolutions competences CAP - focus par Voxaly

Commissions Administratives Paritaires : quelles évolutions ?

Évolution des compétences des CAP

Le rôle des Commissions Administratives Paritaires (CAP) est en évolution depuis le 1er janvier 2020. Si auparavant les CAP étaient saisies pour donner un avis sur plusieurs sujets relatifs aux carrières individuelles (mutation, mobilité, avancement et promotion interne), leurs interventions sont désormais focalisées sur l’examen des décisions individuelles défavorables aux fonctionnaires. Cela concerne entre autres les refus de titularisation ou de licenciement, les refus de temps partiel ou de formation, etc.

Depuis le 1er janvier 2021, les décisions relatives aux mutations et à la mobilité dans la fonction publique d’État sont fixées par des lignes directrices de gestion (LDG). Il en va de même pour les avancements et les promotions pour l’ensemble de la fonction publique. Elles ont été instaurées pour les 3 versants de la fonction publique par l’article 30 de la loi n° 2019-828 du 6 août 2019. La durée pluriannuelle de ces lignes directrices ne peut excéder 5 ans pour la fonction publique d’État et la fonction publique hospitalière, et 6 ans pour la fonction publique territoriale.

Modifications dans la composition et l’organisation des CAP

Fin 2022, la nouvelle architecture des Commissions Administratives Paritaires (CAP) sera mise en œuvre. Les règles de création des CAP seront alors modifiées : elles seront constituées par catégorie hiérarchique, et non plus par corps.

Le décret prévoit qu’au sein de chaque département, une ou plusieurs CAP seront créées. L’article 2 indique que ces CAP « sont compétentes à l’égard des agents appartenant à des corps relevant d’une même catégorie hiérarchique ainsi que des agents des corps d’un niveau équivalent. ». D’autre part, l’article 4 du décret mentionne qu’une « commission unique peut être créée pour au moins deux catégories hiérarchiques lorsque l’effectif relevant de cette commission est inférieur à mille. ».

Les membres de la CAP restent élus pour une durée de quatre ans renouvelables. Les élections des représentants du personnel au sein des Commissions Administratives Paritaires se font par voie électronique. Par ailleurs, le vote par correspondance demeure, tandis que le vote à l’urne est soumis à dérogation, selon les dispositions prévues dans l’article 16.

Le Comité Social : réorganisation des instances de dialogue social

Fusion du CT et du CHSCT

À l’instar de la réforme de septembre 2017 et de la mise en place du CSE dans le secteur privé, la loi « transformation de la fonction publique » du 6 août 2019 prévoit une réorganisation des instances de dialogue social. Ainsi, les CT (Comités Techniques) et les CHSCT (Comités d’Hygiène, de Sécurité et des Conditions de Travail) seront réunis. La nouvelle instance résultant de cette fusion sera appelée Comité Social. Pourquoi cette réorganisation ? L’objectif est avant tout de simplifier l’organisation des services, mieux préciser la répartition des compétences, et de cadrer davantage la stratégie d’action RH.

Ces comités prendront un nom différent selon le versant de la fonction publique concerné :

– Fonction publique d’État : Comités Sociaux d’Administration (CSA)

– Fonction publique territoriale : Comités Sociaux Territoriaux (CST)

– Fonction publique hospitalière : Comités Sociaux d’Établissement (CSE)

Le décret n° 2020-1427 du 20 novembre 2020 précise les modalités d’organisation, de composition, d’attribution et de fonctionnement des CSA. L’article 9 indique également la création de formations spécialisées en matière de santé, de sécurité et de conditions de travail (SSCT) qui seront établies au sein des administrations et des établissements publics administratifs d’État de plus de 200 agents. Ces formations ont pour vocation de remplacer en partie les CHSCT.

Les Comités Sociaux doivent être mis en place en décembre 2022, après les prochaines élections professionnelles dans la fonction publique. Durant cette période transitoire, et en attendant la mise en place de ces Comités Sociaux, les Comités Techniques restent compétents pour ce qui concerne la réorganisation de services, ainsi que pour donner un avis sur les LDG et le plan d’action relatif à l’égalité professionnelle entre les femmes et les hommes. Les CT et les CHSCT peuvent également être réunis sur des questions communes.

Les modalités de vote : quid de 2022 ?

Pour ce qui est des modalités des élections, à l’instar des CAP, le vote par voie électronique est généralisé pour la fonction publique d’État, sauf dérogation, selon les dispositions prévues par le décret du 26 mai 2011. En effet, « le recours au vote électronique par internet est régi par les règles du [présent] décret et, pour autant qu’elles n’y sont pas contraires, par les dispositions relatives à l’organisation des élections aux commissions administratives paritaires, aux comités sociaux d’administration et aux formations spécialisées de site ou de service prévues par le décret n° 82-451 du 28 mai 1982 susvisé et le décret n° 2020-1427 du 20 novembre 2020 relatif aux comités sociaux d’administration dans les administrations et les établissements publics de l’État ainsi que par les dispositions réglementaires régissant les élections aux autres instances de représentation du personnel. ».

Ainsi, l’article 110 du nouveau décret prévoit que ces dispositions entreront en vigueur en vue du renouvellement général des instances de la fonction publique.
En ce qui concerne les deux autres versants, “ il peut être recouru au vote électronique par internet pour l’élection des représentants du personnel au sein des instances de représentation du personnel de la fonction publique ”, selon le décret n° 2014-793 du 9 juillet 2014 pour la fonction publique territoriale, et le décret n° 2017-1560 pour la fonction publique hospitalière.

Selon l’arrêté du 4 juin 2018 fixant les élections de 2018, la période de vote électronique ne pouvait être inférieure à 24h et supérieure à 8 jours avec une date limite de vote le 6 décembre. Pour ce qui est des élections des représentants du personnel de 2022, les modalités devraient être fixées début décembre. Il n’est pas à exclure que le délai de vote électronique soit revu.

[WEBINAR] Elections professionnelles & vote en réunion : Comment mettre en place et animer votre CSE ?

Webinar dédié aux élections CSE et à l’animation des IRP le mardi 15 juin de 11h00 à 11h45

Le CSE et plus largement les élections professionnelles représentent un enjeu majeur de la vie de l’entreprise. De la mise en place du scrutin à l’animation du dialogue social, tous les acteurs sociaux (employeurs, syndicats, salariés) sont impliqués.

Toutes les phases liées à la mise en place et à la vie du CSE répondent à des process organisationnels, juridiques et techniques qui doivent favoriser un dialogue apaisé et serein entre les salariés, les représentants du personnel et la direction des entreprises.

Vous êtes une Start-up, une TPE, une PME ou une ETI de moins de 500 salariés ?

Ce webinar a été pensé spécialement pour vous éclairer sur les bonnes pratiques à appliquer au sein de votre organisation. Visualisez le replay ci-dessous.

Programme

 

1- Comment le vote électronique peut simplifier la mise en place du CSE ?

Les élections professionnelles sont la base d’un véritable processus démocratique au sein des organisations. Ce sujet complexe nécessite une organisation rigoureuse et demande souvent un accompagnement par un tiers de confiance, spécialisé dans l’organisation de ce type d’événement.

Dans le cadre des élections CSE, le vote électronique est un levier très efficace pour assurer une mise en place rapide de votre instance. Le vote à distance offre l’opportunité d’optimiser la participation de vos salariés-électeurs pour une large représentation du personnel, tout en maitrisant votre budget.

Comment mettre en place le vote électronique de façon concrète ? Quelles sont les étapes à respecter et l’organisation à mettre en place ?

Faire vivre son CSE avec Voxaly2- Comment faire vivre le dialogue social une fois le CSE mis en place ?

Une fois élu, le CSE devient un élément central de la relation sociale au sein des entreprises. Il doit être intégré dans les échanges avec la direction et doit pouvoir facilement consulter les collaborateurs sur des sujets les concernant.

Il existe des outils numériques qui facilitent cette consultation et permettent, en toutes circonstances, aux membres du CSE de faire remonter les attentes des salariés. Découvrez comment le vote des délibérations à distance continue à jouer un rôle majeur dans le dialogue social.

3- Questions/Réponses

A l’issue de cette séance, nos experts répondent à toutes vos questions pratiques, afin de vous éclairer sur les bonnes pratiques à appliquer au sein de votre organisation.

Speakers

Xavier SÉCHER
Directeur du Développement,
Voxaly

Lætitia LANDELLE
Assistante Commerciale, Voxaly

 

 

[WEBINAR] Comment faire voter vos élus CSE avec le renforcement du télétravail ?

Webinar dédié au vote en réunion le mercredi 17 mars de 11h00 à 11h45

Le contexte économique et organisationnel que nous vivons depuis près d’un an a prouvé la capacité d’évolution et d’adaptation de l’ensemble des acteurs afin de maintenir un dialogue social dynamique au sein des organisations.

Alors que le télétravail, les échanges et le vote à distance se démocratisent et se renforcent, l’utilisation des outils numériques s’est fortement développée et a accéléré la transformation de nos structures, tout en permettant de continuer à entretenir un débat social à distance.

 

Vous trouverez également un regroupement des principales Questions et Réponses qui nous sont posées sur le sujet : Lire l’article

L’usage du numérique pour faciliter les échanges et les prises de décision à distance

Conçu pour simplifier l’organisation de vos réunions et permettre le vote des délibérations à distance avec vos représentants du personnel (élus CSE et CAP/CT), notre outil s’enrichit régulièrement de nouvelles fonctionnalités.

Nos derniers webinars dédiés à notre outil de vote en réunion ayant rencontré un grand succès, nous renouvelons cette opération afin de vous présenter cette fois plus en détail les nouvelles fonctionnalités et bonnes pratiques liées à l’outil.

Développées pour et à la demande de nos clients, ces nouvelles fonctionnalités viennent enrichir et fluidifier davantage la gestion de vos réunions avec vos élus :

  • Gestion de l’anonymat du vote (vote anonyme ou non anonyme)
  • Possibilité de paramétrer différents modes de scrutin (vote simple : pour/contre/abstention, choix de vote multiple : scrutin de nom de candidats par exemple)
  • Possibilité de sélectionner tous les participants en un seul clic
  • Zoom sur les fonctionnalités disponibles en cours de réunion

Programme

  • Rappel de la réglementation
  • Le vote à distance en réunion, un outil complémentaire à la visioconférence
  • Paramétrage et vote en 6 étapes
  • Démonstration pratique & focus sur les nouvelles fonctionnalités
  • Questions/Réponses

Speakers

Xavier SÉCHER
Directeur du Développement,
Voxaly

Lætitia LANDELLE
Assistante Commerciale, Voxaly

Morgane TUILLIER
Chef de Produits gamme Signature & gamme RH, Docaposte

 

 

 

Voxaly vous souhaite une très bonne année 2021

Toutes les équipes Voxaly vous souhaitent une excellente année 2021.

Nous le savons tous, l’année 2020 a été une année très particulière et a fortement perturbé nos organisations.

Merci à nos clients pour leur confiance, mais aussi pour leur implication, l’énergie et l’agilité dont ils ont su faire preuve à nos côtés.

Bravo aux équipes Voxaly qui sont restées extrêmement motivées et réactives afin de pouvoir vous accompagner dans l’organisation de vos différents scrutins par vote électronique, la mise en place de vos assemblées générales, le pilotage de vos relations sociales (vote en réunion CSE, suivi des heures de délégation, BDES) ou encore dans la mise en œuvre de vos projets actionnariat salarié.

Nous avons donc souhaité laisser la parole à nos collaborateurs afin de revenir un peu en arrière sur l’année écoulée et surtout témoigner de leur engagement sans faille pour l’année à venir !

Alexandra Cochet, responsable équipe projets vote, élections et assemblées générales

Son super-pouvoir ? « Une bonne organisation ! ». Organiser, anticiper, s’adapter… Ou comment Alexandra et son équipe vous permettent de faire vivre votre processus démocratique en interne, quel que soit le contexte.

 

Matthieu Clin, responsable tests technico-fonctionnels

Son super-pouvoir ? « Être agile, s’adapter, écouter et comprendre les besoins clients pour les appliquer ». Matthieu a aussi pour mission de guider les clients et les collaborateurs sur les solutions et outils développés.

Laetitia Landelle, assistante commerciale

Son super-pouvoir ? « Être toujours à l’écoute des clients et des prospects, quelles que soient la taille et les spécificités de l’entreprise, pour leur proposer les solutions les plus adaptées à leurs besoins. Le tout avec efficacité, bonne humeur et réactivité ! » Laetitia témoigne notamment de l’accélération du recours à la dématérialisation en faveur du dialogue social, à travers l’usage du vote électronique.

Clément Goux, chef de projet vote, élections, assemblées générales & actionnariat salarié

Son super-pouvoir ? « Être toujours de bonne humeur ! ». Toujours partant pour diffuser des ondes positives et favoriser la cohésion d’équipe, Clément témoigne de l’importance de savoir se réinventer et travailler autrement pour renforcer les liens avec ses clients, grâce à la dématérialisation et la digitalisation.

Séverine Gibet-Gabillard, directrice de projet vote, élections & assemblées générales

Son super-pouvoir ? « Satisfaire nos clients, réussir leurs opérations de vote. Leur faire vivre une expérience sans couture ! ». Séverine revient sur le team building Voxaly organisé début 2020 aux salons du Nantilus, en partenariat avec Zen Organisation et Reforest’Action, un précieux temps d’échange et de partage autour d’un projet solidaire.

Stéphanie Naulin, assistante commerciale

Son super-pouvoir ? « Un petit pouvoir qui, associé à tous les petits pouvoirs de mes collègues Voxaly, nous permet d’être très réactifs ! ». Stéphanie revient sur l’accompagnement et le soutien auprès de nos clients pour la mise en place de nos outils et solutions de vote à distance.

Romain Crepel, chef de projet vote, élections & assemblées générales

Son super-pouvoir ? « Faciliter les échanges et la relation avec les clients ! ». Romain revient sur l’importance et le maintien de la cohésion d’équipe, quel que soit le contexte.

Nul doute que l’année 2021 nécessitera de continuer à travailler sur l’agilité de nos entreprises et de nos organisations. Vous pouvez compter sur l’ensemble des équipes Voxaly pour vous accompagner sur ce chemin.

 

[INFOGRAPHIE] Réunions et vote à distance en séance, usages et bilan 2020

L’année 2020 qui s’achève à peine a été exceptionnelle à tous les égards. Nous vivons, depuis le début de cette année, une crise sanitaire inédite qui a un impact retentissant sur notre organisation personnelle mais également, par rebond, sur l’ensemble des entreprises et organisations de notre société.

Chacun a du s’adapter au fil des jours et des semaines en s’appropriant de nombreux outils numériques tels que les plateformes collaboratives, systèmes de visioconférence et outils de partage à distance de documents.

Le maintien du dialogue social au sein des entreprises privées et des organismes publics

Au cœur de cette transformation de notre quotidien, le dialogue social au sein des organisations ne pouvait pas rester en recul et les solutions numériques de vote à distance et de vote en réunion sont alors devenues incontournables.

En effet la pandémie liée au Covid-19 a perturbé l’organisation des réunions des instances représentatives du personnel, telles que le CSE (Comité Social et Économique) et d’autres types de commissions dans le domaine privé ainsi que les CAP (Commission Administrative Paritaire), CT (Comité Technique) et CCP (Commission Consultative Paritaire) dans le domaine public.

Le vote à distance au service des assemblées générales et collectivités territoriales

Nombreuses sont les instances qui, malgré la situation sanitaire actuelle, doivent pouvoir débattre et délibérer sur les sujets qui permettent à nos organisations, associations et institutions de continuer à faire vivre la démocratie dans le dialogue et la transparence.

Le vote à distance dans un contexte de crise sanitaire et plus largement suite à la mutation des infrastructures et des organisations s’adapte aussi parfaitement dans le cadre des assemblées générales, assemblées générales de copropriété, conseils en collectivité, assemblées territoriales, conseils communautaires, autres commissions diverses et variées.

Focus sur l’utilisation de notre outil de vote à distance en séance en 2020

Conçu et développé il y a 3 ans, notre outil de vote électronique dédié aux réunions et prises de décision collectives permet à chaque participant d’exprimer officiellement son vote quelle que soit sa situation géographique et quel que soit le device utilisé (ordinateur, tablette ou smartphone).

Tout comme l’année dernière avec notre bilan annuel dédié aux élections CSE, nous avons imaginé une infographie qui permet de voir à quel point le vote en réunion a été fortement utilisé durant cette année si particulière et plus spécifiquement durant les deux périodes de confinement.

Infographie vote en séance Voxaly

Une suite d’outils dédiés à l’animation et à la gestion des relations sociales

Voxaly vous accompagne dans la mise en place de votre dialogue social avec des outils simples, intuitifs et sécurisés, au service de vos équipes RH, relations sociales et vos élus CSE. Tous nos outils s’adaptent parfaitement aux besoins d’animation des IRP aussi bien dans le secteur privé que public.

Nos experts sont à votre disposition pour répondre à vos interrogations, organiser simplement et rapidement une démo et ainsi vous guider dans la mise en place de ces outils : suivi des heures de délégation, BDES (Base de Données Economiques et Sociales), vote électronique en réunion.

 

 

 

[WEBINAR] Vote en réunion CSE | Comment permettre le maintien du dialogue social et la poursuite de l’activité économique ?

Webinar dédié au vote en réunion à distance le vendredi 20 novembre de 11h30 à 12h15

La crise sanitaire que nous vivons depuis plusieurs mois et la situation de confinement qui s’impose à nouveau à nous ont des conséquences importantes sur l’animation de la relation sociale dans nos organismes privés et publics.

Dans cette situation exceptionnelle, la consultation des instances représentatives du personnel (CSE et CAP/CT) nécessite de mettre en place des fonctionnements nouveaux et agiles pour assurer la continuité du dialogue social et la poursuite de l’activité économique. Il est plus que jamais nécessaire de pouvoir organiser et assurer la validation des décisions conjointes sans contestation possible, notamment grâce à la mise en place du vote à distance.

Voxaly propose un outil de vote électronique intuitif dédié aux instances représentatives du personnel du secteur privé et public.

Vous trouverez également un regroupement des principales Questions et Réponses qui nous sont posées sur le sujet : Lire l’article

 

Conforme aux mesures d’urgence prises par le gouvernement dans le cadre de l’épidémie de Covid-19 (ordonnance n° 2020-389 du 1er avril 2020 et ordonnance n° 2020-1441 du 25 novembre 2020), l’outil de vote en réunion permet à chaque élu et participant d’exprimer officiellement son vote, de façon totalement anonyme et sécurisée, quelle que soit sa situation géographique et quel que soit le terminal digital utilisé (ordinateur, tablette ou smartphone). L’organisation des réunions et délibérations est laissée à la charge du président ou secrétaire de séance, qui envoie les invitations et suit les votes en temps réel.

Au cours de ce webinar, une démo vous sera proposée. Vous pourrez ainsi découvrir concrètement comment l’outil de vote en réunion vous permet de consulter vos élus, afin d’assurer le maintien du dialogue social, tout en respectant le cadre réglementaire.

Programme

  • Contexte et réglementation
  • Le vote à distance en réunion, un outil complémentaire à la visioconférence
  • Paramétrage et vote, un processus simple en 6 étapes
  • Démonstration pratique
  • Autres outils de pilotage des relations sociales

Speakers

Xavier SÉCHER
Directeur du développement,
Voxaly

Lætitia LANDELLE
Assistante commerciale, Voxaly

Morgane TUILLIER
Chef de produits gamme Signature & gamme RH, Docaposte

 

Université de Perpignan

Randstad

Mise en place du vote à distance pour les réunions CSE du groupe Randstad

Depuis 2015, Voxaly et Randstad ont noué une relation de confiance importante au fil des différentes collaborations menées lors de mise en place de solutions de vote en 2016, pour les élections CE et Délégués du personnel, puis en 2017 et 2019 pour les élections CSE du groupe.

Cette année encore, la société Randstad a fait appel à Voxaly dans le cadre d’un vote à distance pour les réunions CSE afin de pouvoir maintenir un dialogue social dans le contexte particulier de la crise sanitaire.

Contexte et enjeux

Face à des contraintes de distanciation sociale et afin d’assurer la sécurité sanitaire de ses collaborateurs, le groupe Randstad a souhaité que Voxaly l’accompagne dans le déploiement d’un outil de vote à distance en séance pour assurer le bon déroulement des réunions CSE.

Il s’agissait de continuer le fruit d’une collaboration initiée beaucoup plus en amont et ce depuis 2016. Randstad a ainsi été le premier client à faire appel à Voxaly pour mettre en place un outil de vote en réunion à disposition de ses 12 Comités d’Entreprise et de son Comité Central d’Entreprise.

Cette collaboration a notamment permis de faire évoluer l’outil de vote en réunion pour l’adapter au mieux à la configuration de Randstad et intégrer de nouvelles fonctionnalités très précieuses.

Maintenir le dialogue social

Dans le contexte particulier de cette crise sanitaire, Randstad souhaitait avant tout pouvoir conserver le vote des représentants du personnel et assurer ainsi la continuité du dialogue social.

Voxaly a été sollicitée dès le début du confinement et la mise en place du vote en réunion s’est faite très rapidement, en une semaine à peine.

Cette réactivité et la qualité du suivi et de l’accompagnement ont permis à Voxaly de renforcer le climat de confiance, très apprécié par Randstad.

Après deux démonstrations de l’outil de vote en réunion auprès des Responsables Ressources Humaines de Randstad, son déploiement s’est fait simultanément auprès de 10 entités de la société, assurant une fois encore, une mise en place extrêmement rapide.

L’utilisation régulière de l’outil de vote à distance dans le secteur de l’intérim, sa facilité d’utilisation, son modèle économique par abonnement et l’implication renforcée des équipes de Voxaly dans sa mise en place, ont été autant d’aspects qui ont séduit la société Randstad dans le choix de Voxaly.

Une collaboration de tous les instants

Depuis de nombreuses années, Randstad a su nouer une relation privilégiée avec Voxaly. De cette collaboration, sont nés de nombreux échanges autour des évolutions à prévoir et des axes d’amélioration de l’outil de vote en réunion.

Cette implication réciproque a permis d’accompagner au mieux le client et a offert les conditions essentielles à la réactivité et à une capacité de déploiement accrue.

La prise en compte des remontées terrain et les demandes exprimées régulièrement par Randstad ont notamment contribué au développement de l’outil dans le cadre de l’ajout d’une délibération en cours de réunion.

Randstad a ainsi participé à la conception de l’outil et aux évolutions fonctionnelles.

Philippe Gandolfi, responsable RH chez Randstad, revient sur le choix de l’outil de vote en réunion CSE

Quelles sont les raisons pour lesquelles vous avez sélectionné Voxaly ?

Nous avions fait, à l’époque de la mise en place de nos nouvelles instances représentatives du personnel, le tour des solutions disponibles sur le marché et c’est celle qui nous semblait la plus fiable. De plus, notre expérience avec Voxaly sur le vote électronique nous avait rassuré sur le sérieux de la société.

Quelle fonctionnalité de l’outil de vote en réunion CSE vous a séduit le plus ?

Ce sont surtout les fonctionnalités les plus récentes permettant de modifier la liste des votants et d’ajouter ou de changer l’ordre des délibérations qui nous ont grandement facilité le déroulé de nos réunions.

Comment l’outil de vote en séance a-t-il été perçu par vos élus ?

La perception au début a été très partagée, si une petite majorité des élus était intéressée par la formule à distance sur des canaux différents (email, sms), certains élus étaient et restent encore contre le principe et ça a été et c’est encore parfois difficile de les faire participer dans de bonnes conditions.

Philippe GANDOLFI, Responsable Ressources Humaines Sr, Randstad Direction Sud-Ouest

 

Chiffres-clés 2020

10 entités Randstad utilisent l'outil

126 réunions organisées

3 455 SMS et emails envoyés

 

[WEBINAR] Comment digitaliser le suivi des heures de délégation des élus CSE et simplifier le pilotage social ?

Webinar dédié au suivi des heures de délégation pour les élus CSE le mardi 29 septembre de 11h00 à 11h45

Le dialogue social est plus que nécessaire au sein des organisations, tout particulièrement dans le contexte économique et organisationnel actuel.

Nos derniers webinars dédiés au suivi numérique des heures de délégation des élus CSE ayant rencontré un grand succès, il nous semblait incontournable de réitérer cette opération et de vous convier à une nouvelle édition dès le mois de septembre.

La fusion des instances représentatives du personnel et la mise en place du CSE ont fait évoluer les règles de gestion des heures de délégation, essentielles à la réalisation des missions des élus et représentants du personnel.

Le numérique au service du dialogue social

Ajoutées au contexte sanitaire actuel et aux nouveaux modes d’organisation du travail qui en résultent, ces évolutions constituent l’occasion de mettre en place un suivi numérique afin de sécuriser le pilotage des heures de délégation et permettre ainsi le bon fonctionnement du dialogue social.

Durant ce webinar, découvrez comment le numérique peut vous permettre de simplifier le suivi des heures de délégation, tout en optimisant la charge de travail des équipes RH/Relations Sociales, élus CSE et managers.

Programme

  • Cadre réglementaire et règles d’utilisation des heures de délégation
  • Présentation des outils de pilotage des relations sociales
  • Gestion numérique des heures de délégation : fonctionnalités et démo
  • Questions/Réponses

Speakers

       Morgane TUILLIER        Chef de Produits Gamme Signature & Gamme RH,
Docaposte

Hamine BENOUALI Responsable Grands Projets Vote et Relations Sociales,
Voxaly

webinar Voxaly gestion des heures de délégations

Angela GIULIANO
Responsable des Relations Sociales,
Docaposte